jeudi, novembre 15, 2018

Alpha Oumar Bagou BARRY, journaliste, président de l’Association des Journalistes Scientifiques de Guinée.
Titulaire d’une licence professionnelle en journalisme à l’Institut Supérieur de l’Information et de la Communication (ISIC) de Kountia, j’ai bénéficié de plusieurs stages dans les radios privées. Entré à l’université en 2010, j’ai décroché mon premier stage en 2013 à la Radio Djigui FM où j’ai passé 8 mois, avant de rejoindre la Radio Planète FM pour un stage de 6 mois. Quand je faisais la 4 ème année universitaire en 2014, j’ai bénéficié de deux mois de stage pratique au Studio Hirondelle Guinée filiale de la Fondation Hirondelle. A l’issue de ces deux mois de stage j’ai été retenu avec 10 autres de mes collègues pour former la première équipe de journalistes du Studio qui a travaillé pour le projet de janvier 2015 à février 2017. Nous faisions la production de reportages, d’éditions d’informations, de magazines audio sur différents thèmes de l’actualité guinéenne qui étaient diffusés sur les ondes des différentes radios rurales du pays. A côté de la production j’ai bénéficié de plusieurs formations en Guinée et ailleurs dans le monde ; notamment en 2016 j’ai suivie une formation en journalisme scientifique à Yaoundé au Cameroun. Une formation qui a été organisée par la Fédération Mondiale des Journalistes Scientifiques ‘’WFSJ’’ (www.wfsj.org) basée au Canada, elle a connu la participation de 22 journalistes venus des différents pays d’Afrique.

Après cette formation, je me suis lancé un défi : celui de mettre en place en Guinée un réseau de journalistes scientifiques qui va être fédéré à la WFSJ. J’ai réussi à le faire en milieu de l’année 2017 après la fermeture du Studio Hirondelle. Avec l’appui de certains de mes collègues et la Fédération Mondiale des Journalistes Scientifiques, j’ai créé l’Association des Journalistes Scientifiques de Guinée « AJSG » www.ajsg-universciences.com. Les activités de cette association ont été officiellement lancées en décembre 2017, voici des liens d’articles qui en témoignent : http://ajsg-universciences.com/2017/12/cest-parti-pour-une-couverture- scientifique-en-guinee

http://wfsj.org/v2/2017/12/05/guinean-association-of-science-journalists- kicks-off-activities-on-science-journalism/.

L’AJSG (Association des Journalistes Scientifiques de Guinée) est une ONG professionnelle créée pour réunir tous les journalistes du pays qui s’intéressent à l’actualité scientifique (santé, environnement, agriculture, élevage, NTIC etc.)
Sa mission est d’offrir des opportunités de formation aux jeunes journalistes pour une presse scientifique et professionnelle. A l’instar des autres réseaux membres de la Fédération Mondiale des Journalistes Scientifiques (WFSJ) la vision de l’AJSG est d’être la principale plateforme de jeunes spécialisés dans le journalisme scientifique. Mais aussi faire la promotion de la recherche scientifique en Guinée en donnant la parole aux chercheurs, en créant un espace de dialogue entre chercheurs et journalistes. L’Association des Journalistes

Scientifiques de Guinée ouverte à tous les journalistes indépendants ou évoluant dans un organe de presse national ou international (télévision, radio, presse écrite, presse en ligne) compte aujourd’hui 20 membres. Ces membres sont tous répertoriés à la Fédération Mondiale des Journalistes Scientifiques et peuvent bénéficier des formations à l’étranger au même titre que les autres journalistes du monde entier dès que l’occasion se présente.

En mai 2018, la première formation de l’ASJG sur le thème « les notions de base de journalisme scientifique » a eu lieu au siège de l’Union des Radios et Télévisions Libres de Guinée (URTELGUI), elle a connu la participation d’une vingtaine de journalistes venus des médias publics et privés, dont la plus part n’étaient pas membre de l’AJSG, liens d’articles.

http://ajsg-universciences.com/2018/05/lajsg-boucle-sa-premiere-formation- avec-succes-formation-journalistes

http://wfsj.org/v2/2018/05/14/lajsg-boucle-sa-premiere-formation-sur-le- journalisme-scientifique-avec-succes/.

https://www.afriscitech.com/fr/actualites/carnet/269-une-premiere- formation-au-journalisme-scientifique-en-guinee

Cette formation est le début d’une série d’ateliers pour les journalistes guinéens dans le but de les rendre plus professionnels dans le traitement de l’actualité scientifique.

En plus de ce combat pour former des journalistes, je fais des articles scientifiques qui sont publiés sur le site de l’AJSG mais aussi sur des sites partenaires à notre réseau tel que le site d’une association de journalistes en France appelé Afriscitech. Cela permet de vendre les recherches des scientifiques guinéens partout dans le monde. Voici des liens de quelques articles : http://ajsg-universciences.com/2018/09/dechets-miniers-agricoles-bien- combines-seraient-utilisables-construction-guinee

https://www.afriscitech.com/fr/actualites/science/266-boues-rouges-et-balle- de-riz

https://www.afriscitech.com/fr/decouvrir/portraits/206-francois-sylla-il-faut- developper-la-physique-en-guinee

http://ajsg-universciences.com/2017/11/francois-sylla-chercheur-guineen- parmi-tant-dautres.

D’ici la fin de l’année 2018, deux grandes activités sont prévues par l’AJSG que je pilote : Une formation sur le rôle des journalistes dans la lutte contre le réchauffement climatique est prévue en novembre. En partenariat avec l’Ambassadeur du Next Einstein Forum en Guinée, nous organiserons en décembre la semaine africaine des sciences, cet évènement sera une première en Guinée et va réunir à Conakry des chercheurs de plusieurs pays d’Afrique. https://www.facebook.com/ajsg2017/ https://www.facebook.com/sasnefguinee2018/

Passionné du sport, je travaille pour le site d’information www.guineefoot.info, mais également pour le site www.rarili.com/news et je suis invité souvent à participer à des émissions de sport dans certains médias de Conakry.